En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies sur votre ordinateur.
En savoir plus sur la gestion des cookies et sur la protection de la vie privée. Fermer.

Taxe foncière des entreprises : que va-t-il se passer en 2017 ?

"Depuis le vote de la loi de refonte des valeurs locatives en 2015, de nombreux petits commerçants s’inquiétaient de devoir subir une forte hausse de leur taxe foncière. Mais un amendement a été voté pour lisser les plus grandes disparités de la réforme.

Taxe foncière des entreprises : l’inquiétude des petits commerçants

C’est au 1er janvier 2017 qu’entrera en vigueur la réforme des bases locatives. Jusqu’à présent, le montant des différents impôts locaux pour les particuliers et entreprises était calculé selon un texte de loi datant de 1970.

Les entreprises vont donc découvrir de nouveaux montants sur leur Cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE) et leur Cotisation foncière des entreprises (CFE).

La loi instaurant la refonte des valeurs locatives a été votée par l’Assemblée nationale en 2015, mais Christian Eckert, le secrétaire d’État au budget, avait annoncé le report de son application à 2017.

> À lire aussi : Les charges locatives : liste, montant et paiement

La 1re version du texte n’enchantait pas tout le monde. Si les commerces dans les grandes surfaces en périphérie des villes devaient sortir gagnants de ce changement avec une baisse de leurs cotisations, les petites boutiques situées sur une rue commerçante de centre-ville s’inquiétaient de la réforme qui annonçait jusqu’à 100 % de hausse d’impôts. Les petits commerces, dont la trésorerie peut être moins solide que les grands groupes souvent situés dans les centres commerciaux, se sont alarmés de cette mesure. Avec de nombreux élus locaux, qui s’inquiétaient de voir disparaître un certain nombre d’enseignes dans leur centre-ville, ils ont vivement réagi à cette réforme.

Un amendement pour lisser les effets de la réforme

Le gouvernement semble avoir entendu l’inquiétude des principaux concernés puisqu’un amendement à la loi des finances rectificatives, (concernant les commerciaux, bureaux et activités non-industrielles) a été voté le 2 décembre 2015 afin de lisser les grandes disparités de cette réforme. « Pour schématiser, explique Franck Claeys, directeur économie et finances territoriales au sein de l'association France Urbaine dans une interview au magazine L’Express, tous les gagnants voient diminuer leur gain par deux et tous les perdants voient leur perte diminuer par deux <".

Dans les faits, sur 2,5 millions de locaux commerciaux, 1 250 176 seront considérés comme perdants avec une hausse de leur taxe foncière, tandis que de 1 272 822 locaux seront gagnants, avec une baisse de leurs cotisations.

La réforme décidée par le gouvernement devrait réduire leurs inquiétudes. Elle prévoit ainsi de lisser les effets de la hausse d’impôts sur 10 ans (contre 5 ans initialement prévus). De plus, les bénéfices des gagnants (principalement les grands commerces en périphérie) serviront à réduire les pertes de ceux qui ressortent perdants de la réforme (le plus souvent des petits commerces de centre-ville).

> À lire aussi : La déclaration des revenus fonciers en SCI


JLL vous informe…
JLL vous accompagne dans l’achat ou la location d’un local d’activité commercial. Contactez notre équipe afin de lui présenter votre projet et d’être assisté(e) dans la recherche d’un bien adapté à vos besoins. Des annonces ciblées à la vente à Lyon et à Paris.


Cet amendement s’annonce donc comme un compromis pour permettre à la transition fiscale de se faire doucement.
JLL France 40-42 rue La Boétie Paris 75008
Connexion
Favourite
Contactez-nous
01 40 55 85 55
Our offers
Back To Navigation
0 True MyJLL-register
Vous n'avez pas encore créé compte MyJLL? Savez-vous qu'il vous permet de gérer facilement vos recherches et alertes emails: créez votre compte.

L'adresse email saisie correspond déjà à un compte MyJLL. Veuillez utiliser une autre adresse email.
Les mots de passe saisis ne sont pas identiques

Prénom

Nom

Email

Mot de passe

Confirmez votre mot de passe

Le mot de passe doit comporter 8 caractères minimum, dont des majuscules et des minuscules