En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies sur votre ordinateur.
En savoir plus sur la gestion des cookies et sur la protection de la vie privée. Fermer.

Loi de finances 2017 et ISF : ce qui change pour les PME

La loi de finances 2017, publiée au Journal officiel du 30 décembre 2016, engendre un certain nombre de changements pour les PME sur le plan fiscal. La réduction de l’impôt ISF PME bénéficie d’un assouplissement tandis que des mesures anti-abus sur le plafonnement de l’ISF entrent en vigueur. Zoom sur les mesures phares de cette loi de finances.

ISF PME, une réduction d’impôt assouplie

Jusqu’à fin 2016, la réduction d’impôt ISF PME, accordée contre l’investissement au capital d’une PME ou d’une start-up, exigeait une condition de détention incompressible de 5 ans. Le non-respect de cette condition exposait l’investisseur à l’annulation de l’avantage fiscal, sauf en cas de licenciement, d’invalidité ou de liquidation judiciaire par exemple.

La loi de finances 2017 prévoit une nouvelle exception, si les titres sont cédés 3 ans après leur souscription. L’avantage fiscal est valable peu importe la cause de la cession, que cette dernière soit effectuée par un actionnaire majoritaire ou un associé minoritaire. Seule condition : le réinvestissement des fonds, qui devra porter sur le prix de cession et non sur le prix de souscription. La réinjection de ces fonds doit être intégrale et faite au maximum un an après la cession, en souscrivant des titres de sociétés éligibles au dispositif ISF PME.

> À lire aussi : Réduction ISF-PME : l’investissement dans les PME récompensé

 

Nouvelles mesures pour le plafonnement de l’ISF

L’article 7 de la loi de finances 2017 inclut une clause anti-abus afin de lutter contre les cas d’optimisation fiscale abusifs, incluant un recours à une société de holding patrimoniale soumise à l’ISF pour abaisser artificiellement leurs revenus tout en ayant recours à des crédits en parallèle. Des stratégies qui permettent d’optimiser le plafonnement de l’ISF, puisque sans revenus, les PME ne sont pas soumises à l’impôt sur la fortune.

Le plafonnement prévu par la loi de finances a pour objectif d’éviter que l’addition de l’ISF et de l’impôt sur le revenu excède 75 % des revenus de l’année précédant l’année concernée par l’impôt sur la fortune. La mesure, entrée en vigueur immédiatement, s’applique au calcul et à la déclaration de l’ISF 2017.

 

L’exonération au titre du régime des biens professionnels restreinte

Le patrimoine taxable à l’ISF ne prend pas en compte les biens professionnels dès lors que le contribuable :

  • Occupe une fonction de direction effective et rémunérée ;
  • Si sa participation dans la société représente au moins 25 % des droits de vote ;
  • Si la valeur des titres égale 50 % au moins du patrimoine brut imposable à son ISF.

La loi de finances 2017 retire du régime des biens professionnels la valeur des parts et actions de la société liées aux actifs non nécessaires à son activité, inclus dans des filiales ou sous-filiales. L’objectif est de lutter contre les pratiques consistant à placer des biens non professionnels au sens de la loi dans des sous-filiales, afin de les déduire de l’ISF.

 

L’exonération d’ISF de 75 % pour les salariés et mandataires sociaux

Tout salarié ou mandataire social d’une entreprise peut se voir accorder une exonération d’ISF pouvant aller jusqu’à 75 % de la valeur des titres détenus dans l’entreprise, à condition d’y exercer son activité principale et de conserver ses parts pendant 6 ans au minimum.

La loi de finances 2017 apporte quelques précisions concernant la condition d’activité principale. Elle doit :

  • Correspondre à une fonction réellement exercée ;
  • Donner lieu à une rémunération normale en parallèle avec la rémunération versée pour un poste similaire dans l’entreprise ;
  • Générer plus de 50 % des revenus du contribuable soumis à l’impôt sur le revenu, hors revenus non professionnels.

Par ailleurs, les jetons de présence reçus par les mandataires sont pris en compte. 


Jll vous accompagne dans l’achat ou la location de vos bureaux, locaux d’activité, entrepôts, commerce partout en France.

Contactez notre équipe afin de lui présenter votre projet et d’être assisté(e) dans la recherche d’un bien adapté à vos besoins.

Découvrez nos annonces ciblées à la vente à Lyon et à Paris. Mais également celles disponibles à la location à Lyon et à Paris

En naviguant sur notre site, vous acceptez l'installation et utilisation de cookies sur votre ordinateur, En savoir plus. Fermer.

JLL France 40-42 rue La Boétie Paris 75008
Connexion
Favourite
Contactez-nous
01 40 55 85 55
Our offers
Back To Navigation
0 True MyJLL-register
Vous n'avez pas encore créé compte MyJLL? Savez-vous qu'il vous permet de gérer facilement vos recherches et alertes emails: créez votre compte.

L'adresse email saisie correspond déjà à un compte MyJLL. Veuillez utiliser une autre adresse email.
Les mots de passe saisis ne sont pas identiques

Prénom

Nom

Email

Mot de passe

Confirmez votre mot de passe

Le mot de passe doit comporter 8 caractères minimum, dont des majuscules et des minuscules