Santé au travail : les entreprises peuvent mieux faire

En matière de santé et de sécurité des salariés, les entreprises doivent encore fournir certains efforts. C’est ce que révèle en effet le baromètre* publié par Previsoft, éditeur de logiciels et cabinet de conseil en prévention, filiale de la société Atequacy. L’inventaire des risques de sécurité et sanitaires doit pourtant être rédigé dans toutes les entreprises dans le Document Unique.

Réalisation du Document Unique d’évaluation des risques : une démarche souvent non aboutie 

Quelle que soit leur taille, toutes les entreprises ont l’obligation de rédiger un document unique, les résultats de l’évaluation des risques dans le cadre l’obligation de prévention des risques. Selon les résultats du baromètre de la Santé et la Sécurité au Travail 2017, le Document Unique a été réalisé pour 84 % des entreprises. Si ce pourcentage est élevé, il n’est pour autant pas satisfaisant puisque l’élaboration de ce document est obligatoire pour toutes les entreprises depuis 2001.

Rappel : qu’est-ce que le Document Unique d’évaluation des risques ?

Également appelé Document Unique d’évaluation des risques (DUS), cette pièce recense tous les risques pour la santé au travail et la sécurité des employés d’une société. Il liste les actions mises en place pour :

  • Assurer la prévention des risques professionnels ;
  • Informer et former les employés face à ces risques.

Ce Document Unique doit être mis à jour annuellement.

Risques professionnels : quid du plan d’action ? 

Si le Document Unique devrait être réalisé et actualisé par toutes les entreprises, il en est de même pour le plan d’action qui en découle. Selon le baromètre publié par Previsoft, un quart des entreprises sur les 84 % ayant réalisé leur Document Unique n’ont pas appliqué leur plan d’action. Conséquence directe : leurs salariés sont plus facilement exposés aux risques professionnels.

> À lire aussi : Évaluation des risques professionnels : comment procéder ?

Sécurité au travail : où en sont les entreprises ? 

En 2017, plus de 90 % des entreprises en France ont déclaré avoir établi une politique de santé et de sécurité au travail (SST). Pourtant, les chiffres indiquent que des progrès restent encore à faire au sujet de la sécurité des salariés.

La formation à la sécurité au travail en chiffres

Selon le baromètre, 20 % des entreprises ne mettent pas en place les formations relatives à la SST, bien qu’elles soient pour certaines obligatoires. Autres points négatifs liés à la sécurité au travail :

  • 35 % des entreprises ne formeraient pas leurs salariés sur des postes à risques ;
  • 40 % des entreprises n’ont pas rédigé de livret d’accueil sécurité ;
  • 50 % des entreprises ont une personne responsable dédiée à la sécurité au travail.

Une sécurité inégale selon le statut de l’employé 

Les entreprises ont encore quelques progrès à faire concernant la sécurité des intérimaires, CDD et sous-traitants. Si 96 % d’entre elles déclarent les équiper d’Équipements de Protection Individuelle (EPI), au même titre que les salariés en CDI, elles sont seulement trois-quarts à les former aux règles de sécurité internes propre à leur activité.

Dans ce baromètre est également évalué le pourcentage d’entreprises réalisant un diagnostic pénibilité. Même si ce dernier est réalisé par 82 % des entreprises, seulement 48 % d'entre elles l’ont effectué pour les risques psychosociaux.

* Source : http://www.previsoft.fr/communique-presse-bsst-2017.pdf - Baromètre disponible sur demande : http://www.previsoft.fr/barometre-sante-securite-au-travail/



JLL vous accompagne dans l’achat ou la location de vos bureaux, locaux d’activité, entrepôts, commerces partout en France.

Contactez notre équipe afin de lui présenter votre projet et d’être assisté(e) dans la recherche d’un bien adapté à vos besoins.

Découvrez nos annonces ciblées à la vente à Lyon et à Paris. Mais également celles disponibles à la location à Lyon et à Paris.



Ces articles peuvent également vous intéresser

JLL vous propose les offres suivantes: