Nextdoor est une promesse

Un quatrième espace Nextdoor, de 4300 m² sur huit niveaux, ouvre ses portes le 1er décembre prochain Gare de Lyon. Il est temps de vous en dire plus sur ce phénomène dont vous n’avez pas fini d’entendre parler… Genèse, concept et premier bilan.

L’immobilier tertiaire va à contre-courant

L’écosystème socioprofessionnel français est en pleine mutation, grâce à la culture de la transformation digitale (et l’explosion de l’offre de services qui la caractérise), et à cause d’un taux de chômage élevé (qui encourage paradoxalement à créer sa petite activité). Le nombre d’autoentrepreneurs de freelances, de TPE/PME est en constante augmentation depuis plusieurs années : il s’agit d’une nouvelle génération de travailleurs 3.0 qui a peu de moyens financiers mais des idées, et l’envie de créer ! 

Que faire alors ? Développer une offre de bureaux économique, flexible et évolutive… mais pas uniquement.


Un projet intrapreunarial 

Nextdoor est certes le produit de l’expertise d’une équipe, mais aussi et surtout le résultat de la nécessité pour Philippe Morel, son président, de remettre l’Humain au cœur du monde du travail. 


Il fallait que ce projet fasse sens
. Ceci semblait d’autant plus réalisable que les Français ont sans conteste de l’appétence pour le coworking : puisque la culture est là, la demande aussi, il ne restait plus qu’à « offrir » de travailler autrement.

Bouygues Immobilier a joué le jeu en 2014, donnant carte blanche à Philippe Morel, doté pour l’occasion d’une garde rapproché de trois acolytes. Et c’est ce qui fait toute la force de l’offre : cette culture de grand groupe dont sont empreints nombre de collaborateurs Nextdoor, qui se trouvent donc à l’interface de deux écosystèmes (les grandes entreprises et les TPE) qui ont tout à gagner à se rencontrer.

Voilà pourquoi vous croiserez chez Nextdoor autant de jeunes startupeurs que de cadres supérieurs en tailleurs et costumes. Leur point commun ? Tous ont conscience d’avoir des choses à apprendre les uns des autres : l’agilité des uns peut aider les autres à prendre le virage de la transformation digitale, les moyens et la logistique des anciens pouvant en retour aider les jeunes à se lancer à bon escient, etc.

 

La naissance d’une communauté

Au fur et à mesure que l’équipe grandissait et que les bureaux prenaient vie sous la plume de l’architecte, l’âme du projet s’affirmait : Nextdoor ne serait pas qu’un lieu de travail. Nextdoor serait une maison, un lieu où l’on vit, où l’on est content de se trouver… et se retrouver. Or la maison est l’endroit où l’on s’attend à trouver de la convivialité, de la bienveillance et une certaine décontraction.

Nextdoor serait donc aussi une alchimie : ici nous ferions plus qu’offrir un toit, il y aurait de l’ambiance, de l’émulation et des échanges. Animations festives et ludiques alterneraient avec des conférences et débats de haut niveau (Leaders MeetUp), mais toujours en petit comité : les gens pourraient se parler, échanger des conseils, se connaître et se revoir… Ici tout serait conçu, pensé pour permettre à chacun de trouver sa place pour travailler, se détendre, voir du monde : les équipes veilleraient, toujours disponibles et avenantes.

Promesse tenue ?

Le concept a germé en 2014.  Aujourd’hui Nextdoor compte plus de 1000 résidents dans ses trois sites ouverts en région parisienne (Issy-les-Moulineaux I et II et Cœur Défense) et bientôt… Gare de Lyon. D’autres lancements sont prévus en 2017, à Saint-Lazare, Neuilly-sur-Seine et Porte d’Orléans : Nextdoor vole désormais de ses propres ailes et décline même d’autres services tels que Nextdoor Business Solutions, qui se propose d’accompagner les entreprises dans une nouvelle manière de vivre au travail, en transformant leurs aménagements, leurs façons de manager, avec une priorité : le bien-être des collaborateurs.

Et pour la promesse ? Nextdoor fonctionne-t-il comme une maison, les gens y sont-ils plus heureux qu’ailleurs et… travaillent-ils, au moins ? La réponse est oui, oui et oui : pour le vérifier, il suffit d’aller vous faire offrir un café et visiter. Vous verrez que les employés sont souriants (ce qui tend à prouver qu’ils se sentent bien), et que leurs managers le sont aussi (ce qui tend à prouver que les résultats sont au rendez-vous).

PS : Attention, chez Nextdoor, repérer le manager au milieu de ses équipes n’est pas un exercice facile. Philippe Morel, par exemple, travaille à la même table que ses collaborateurs dans les espaces de coworking, et va se chercher son café au bar comme tout le monde. Ne perdez pas votre temps à trouver une porte avec son nom : il n’a pas de bureau à lui ! 

 > À lire aussi : Coworking, immobilier d’entreprise traditionnel : atouts et inconvénients de chaque solution


JLL vous informe...

JLL vous accompagne dans l’achat ou la location de vos bureaux, locaux d'activité, entrepôts, commerces partout en France.
Contactez notre équipe afin de lui présenter votre projet et d’être assisté(e) dans la recherche d’un bien adapté à vos besoins. 
Découvrez nos annonces ciblées à la vente à Lyon et à Paris.
Mais également celles disponibles à la location à Lyon et à Paris.

Ces articles peuvent également vous intéresser

JLL vous propose les offres suivantes: