Acheter en VEFA : les 4 points clés

Dans vos projets immobiliers, de nombreuses options s’offrent à vous pour louer ou acheter un bien, la Vente en l'état futur d'achèvement (VEFA) ou le Contrat de promotion immobilière (CPI) en font partie. 
Pour en savoir plus, contactez Benjamin Dohin au 01 73 15 96 19 pour Paris ou Olivier Durif au 06 61 11 69 84 pour Lille, Marseille et Lyon.

1. Profitez du régime des droits réduits ! (2.5% au lieu de 7.5%)

Lorsque vous projetez une acquisition, il est important de considérer l’ensemble des coûts liés à l’opération : le prix d’achat « net vendeur », les honoraires d’agence et les frais de notaire.

S’agissant de ce dernier point, il est important de noter la différence qui existe entre les 2 hypothèses que sont l’acquisition d’un bien dans l’ancien ou dans le neuf.

Les droits d’enregistrement, que l’on appelle communément frais de notaire, se décomposent comme suit quel que soit le cas :

  • Les honoraires (ou émoluments) du notaire
  • Les droits de mutation à titre onéreux (DMTO)
  • La contribution de sécurité immobilière

Or, lorsque l’on achète dans le neuf, les droits de mutation sont dits réduits. Si l’on estime raisonnablement ces frais de notaire à 7.5% dans l’ancien, ils sont réduits à environ 2.5% dans le neuf.

Dès lors, comparons ce qui est comparable ! En effet, une diminution des frais de notaire de près de 5% représente une économie non négligeable et elle pourrait faire pencher la balance dans vos comparatifs financiers !

L’avis JLL : Si la vente dans le neuf est considérée comme plus onéreuse, c’est souvent car on oublie de considérer l’ensemble des coûts. 1-0 pour la VEFA !

>A lire aussi: Le BEFA, créer son projet immobilier sur-mesure

2. Bénéficiez de garanties sur les constructions !

Lors de l’achat d’un bien immobilier neuf vous obtenez des garanties :

Garantie de parfait achèvement (1 an): Cette garantie vous protège dès la réception des travaux, pendant un an. L’entreprise qui a réalisé les travaux sur votre actif se voit dans l’obligation, durant cette année, de réparer tous les dégâts ou malfaçons.

Garantie de bon fonctionnement (2 ans) : En cas de mauvais fonctionnement des éléments d’équipement, l’entreprise ayant réalisé les travaux du bâtiment, devra réparer ou remplacer durant les 2 années après réception des travaux (aussi appelée Garantie biennale). Cette garantie est applicable pour les éléments d’équipement qui n’affecteront ni ne dégraderont pas le bâtiment.

Garantie décennale (10 ans): Cette garantie vous assure pendant 10 ans dès réception des travaux. La garantie décennale contraint l’entreprise qui a réalisé les travaux sur le bâtiment de réparer les dommages qui peuvent compromettre la solidité du bâtiment, qui peuvent le rendre inexploitable ou inexploitable à l’usage auquel il était destiné à la base. Par exemple, ça peut être le risque d’effondrement, le défaut d’étanchéité ou des fissures importantes.

L’avis JLL : Les 3 garanties visées ci-dessus permettent de sécuriser un investissement mais aussi la pérennité de l’implantation de votre entreprise. Il est à noter que dans l’ancien, outre la garantie des vices cachés (discutable dans son activation), aucune garantie n’est fournie à l’acquéreur. 2-0 pour la VEFA !

3.Optimisez vos process grâce à un immobilier sur-mesure !

Faire le choix d’un achat en VEFA ou en CPI, c’est aussi faire le choix du sur-mesure.

Suite à une revue interne de vos process, une acquisition dans le neuf vous permettra de dessiner et concevoir, main dans la main avec le promoteur, le projet le mieux à même d’optimiser votre exploitation.

Quel que soit le cahier des charges, un tel projet en VEFA ou en CPI y répondra parfaitement !

Besoin de portes de plain-pied et/ou de quais ? C’est possible ! Une hauteur libre de 7, 8 ou même 10 mètres ? C’est possible ! Un bâtiment traversant pour optimiser les circulations ? C’est aussi possible !

Le respect à 100% de vos exigences d’exploitation, c’est surement l’avantage n°1 du neuf. Qu’il s’agisse dans le cadre d’un CPI d’une acquisition de foncier et d’une réalisation indépendante ou dans le cadre d’une VEFA d’une acquisition sur plans (aussi appelée vente sur plan), on parle de sur-mesure !

L’avis JLL : L’acquisition dans le neuf seule permets de répondre à tous vos besoins. Finis les compromis, soyez exigeants. 3-0 pour la VEFA !

4. Diminuez vos coûts d'exploitation en optant pour des équipements et matériaux de dernière génération !

La VEFA comme la CPI vous permettent de profiter des avantages des derniers matériaux, équipements et technologies.

Si cet investissement initial est d’abord un véritable moyen d’optimiser vos process, c’est aussi un levier certain d’économies s’agissant des consommations non négligeables que supposent l’exploitation d’un site industriel.

En privilégiant la VEFA ou le CPI, votre projet devra répondre à des exigences énergétiques, qu’il soit question d’éclairage, de chauffage, de production d’eau chaude ou encore de conditions d’usage des équipements.

Ci-dessous un petit rappel sur le label RT2012 et la certification HQE :

Label RT 2012 : La Réglementation Thermique 2012 est encore valable en 2020 et a pour objectif d’encadrer la consommation d’énergie primaire des actifs neufs. Cette réglementation s’appliquait dès 2012 et visait la construction de bâtiments dits « basse consommation ». Aujourd’hui, la RT 2020 vise la réalisation de bâtiments « énergie positive ». Pour évaluer l’actif et lui délivrer le label, seront mesurés l’isolation thermique, le refroidissement, le chauffage, la consommation d’eau, l’éclairage entre autres.

Bâtiment HQE (Haute Qualité Environnementale) : La certification s’applique aux bâtiments tertiaires neufs ou rénovés. Elle permet de valoriser la performance environnementale de votre bâtiment et donc votre investissement. Vous bénéficiez d’accompagnements financiers si votre projet entre en phase de certification. Pour obtenir la certification NF HQETM, vous devez travailler sur la qualité environnementale de votre bâtiment et sur 4 thèmes : l’énergie, le confort, l’environnement et la santé.

L’avis JLL : On en revient ici à la prise en compte de l’ensemble des coûts lorsque l’on cadre un projet immobilier. Outre les réductions de coûts annexes à l’achat, la VEFA comme le CPI permettent de mieux maîtriser les coûts inhérents au fonctionnement du bâtiment dans son exploitation quotidienne. Et ça n’est pas négligeable lorsque l’on fait un point avec nos clients sur leurs factures d’énergie… C’est un match à sens unique : 4-0 pour la VEFA !


Nos réalisations en VEFA/CPI :

  • ESI : 6 609 m² / ZAC de la Butte aux Bergers, Louvres (95) - CPI
  • Haudecoeur : 9 490 m² / ZAC de la Butte aux Bergers, Louvres (95) - CPI (image ci-dessous)
  • Iveco : 2952 m² / ZAC de la Butte aux Bergers, Louvres (95) - CPI
  • Dragonet : 776 m² / ZAC AéroliansParis, Tremblay-en-France (93) - VEFA
  • Expo2B : 1 098 m² / ZAC AéroliansParis, Tremblay-en-France (93) - VEFA
  • Wengen Park : 3 984 m² / ZI Périca, Rillieux la Pape (69)
  • Parc d’activité : 4 609 m² / ZI Mi-Plaine, Chassieu (69)
  • Parc d’activité mixte : 2 422 m² / Carré de Soie, Vaulx en Velin (69)
  • Restructuration en cours : 5 054 m² / TECHLID, La Tour de Salvagny (69)


Pour en savoir plus sur le VEFA ou CPI, contactez-nous au 01 73 19 83 32.


JLL vous accompagne dans l’achat ou la location de vos bureaux, locaux d’activité, entrepôts, commerce partout en France.

Contactez notre équipe afin de lui présenter votre projet et d’être assisté(e) dans la recherche d’un bien adapté à vos besoins. Pour en savoir plus, contactez Benjamin Dohin au 01 73 15 96 19 pour Parisou Olivier Durif au 06 61 11 69 84 pour Lille, Marseille et Lyon.

Découvrez nos annonces ciblées à la vente à Lille, MarseilleLyon et à Paris. Mais également celles disponibles à la location à LilleMarseilleLyon et à Paris.

Ces articles peuvent également vous intéresser

JLL vous propose les offres suivantes: