Acheter des locaux professionnels : comment franchir le pas ?

Investir dans des locaux professionnels peut s’avérer être une opération intéressante voire essentielle pour développer votre patrimoine personnel ou celui de votre entreprise.
Comment placer au mieux ses capitaux et acheter des locaux professionnels en toute sécurité ? Découvrez toutes les clés à connaître !

Acheter ses locaux professionnels par le biais de l’entreprise

Au moment d’investir dans l’immobilier professionnel, il est tout à fait possible d’inscrire les locaux à l’actif de son entreprise. Première conséquence non négligeable : une fois que le remboursement de l’emprunt est terminé, l’entreprise n’a plus de loyer à verser chaque mois pour occuper ses locaux. Puisque les coûts d’achat sont pris en charge par l’entreprise, les locaux professionnels sont amortis dès lors qu’ils sont occupés.

Le fait d’inscrire cet investissement immobilier au bilan de la société induit l’augmentation de sa surface patrimoniale et de sa valeur totale. Attention cependant à ne pas sauter le pas trop rapidement : un investissement aussi important effectué au démarrage d’une entreprise, lorsque son activité est encore instable, peut mettre ses finances en difficulté. Mieux vaut miser sur des investissements plus productifs sur le long terme et attendre quelques années avant d’acheter ses locaux professionnels.

Le crédit-bail immobilier apporte une aide conséquente au moment de l’achat. Sans apport initial nécessaire, ce système permet à une entreprise d’investir dans un bien par l’intermédiaire d’une société de crédit-bail. La propriété du bien est transférée à l’entreprise dès la fin du contrat ; toutefois, l’entrepreneur peut obtenir une sortie anticipée du contrat après 7 ans de location.

Cette alternative doit être mise en balance avec un emprunt classique. Si elle demande plus de formalités et un engagement plus lourd, elle permet aussi à l’entreprise de préserver sa trésorerie et son bilan, puisque le montant du crédit-bail ne figure pas au passif de l’entreprise.

À lire aussi : le crédit-bail pour financer ses locaux : modalités et avantages

Locaux professionnels : investir pour son patrimoine personnel

Certains entrepreneurs préfèrent acquérir leurs locaux professionnels à titre privé pour les louer ensuite à leur propre entreprise. Les locaux sont ainsi séparés du patrimoine de la société et protégés si celle-ci rencontre des difficultés d’ordre financier. Avec la location, l’acheteur bénéficie d’un revenu complémentaire pour rembourser son emprunt et peut se construire un patrimoine immobilier pouvant s’avérer utile au moment de la retraite.

Plusieurs solutions existent pour acheter des locaux professionnels en limitant les risques. La création d’une SCI (Société civile immobilière) permet à l’acheteur de s’associer à un ou plusieurs partenaires pour acheter son bien, même s’il dispose d’un capital de départ restreint. Les locaux sont acquis par la SCI qui les loue à l’entreprise par la suite. Les loyers versés assurent le remboursement de l’emprunt sollicité lors de l’achat.

Grâce à la SCI, les intérêts de l’emprunt peuvent être déduits du revenu imposable afin de réduire l’imposition de ses membres. Attention cependant : chacun des membres verra la base d’imposition de ses revenus augmenter au fur et à mesure du remboursement de la somme empruntée.

Au bout de 15 ans, les parts de la SCI peuvent être revendues tout en étant exonérées d’impôt sur les plus-values immobilières.

À lire aussi : SCI : tout savoir sur la Société Civile Immobilière

JLL vous informe
Pour toutes vos questions concernant l’achat de locaux professionnels, la recherche de financements, bénéficiez des conseils de JLL et effectuez votre transaction dans les meilleures conditions.

Ces articles peuvent également vous intéresser

JLL vous propose les offres suivantes: