Sécuriser et protéger ses données informatiques : comment faire ?

Au quotidien, de nombreuses données transitent sur les réseaux informatiques en entreprise, par e-mail ou à travers des documents échangés. Sans verser dans la paranoïa, sécuriser ses données en ligne doit être une priorité en milieu professionnel, en particulier pour les entreprises échangeant des données confidentielles.
Découvrez comment protéger vos données informatiques efficacement et vous prémunir des intrusions extérieures.

Sécuriser ses données en entreprise

Chaque année, plus de 1 000 cas d’atteintes sont recensés par les services de l’État chargés de la sécurité en entreprise. Face à ces risques de copie, de destruction ou d’espionnage informatique, des solutions existent pour protéger ses données.

  • Protéger les réseaux de partage
La protection des échanges en réseau passe tout d’abord par l’installation de logiciels antivirus ou anti-intrusion fiables. Dans la mesure du possible, les documents confidentiels doivent être traités et stockés sur des ordinateurs non reliés au réseau de l’entreprise, pour limiter leur accessibilité. Si nécessaire, les données stratégiques ou confidentielles peuvent être conservées sur une base de données centrale, sur des supports gravés ou sur des périphériques externes (clé USB, disque dur externe, etc.).

  • Verrouiller les accès grâce à des mots de passe
Il est nécessaire de distinguer les administrateurs et les utilisateurs du service informatique, qui n’auront pas les mêmes droits d’accès aux données et à leur gestion. Cette distinction passe par l’instauration de mots de passe qui doivent être renouvelés régulièrement. Les mots de passe longs, comportant des chiffres, des caractères spéciaux, des lettres en majuscule et en minuscule sont naturellement plus difficiles à pirater et permettent de mieux protéger ses données informatiques.

  • Surveiller les documents imprimés
Si les informations en ligne doivent être surveillées de près, les documents imprimés doivent eux aussi être contrôlés. Armoire fermant à clé, coffre-fort, gestion des données par une entreprise externe, plusieurs solutions sont envisageables. Une fois utilisés, les documents obsolètes doivent être conservés à l’abri des regards ou broyés pour ne pas être récupérés par des personnes mal intentionnées.

  • Encadrer l’activité des stagiaires
Toute mesure gardée, les entreprises doivent rester vigilants vis à vis de leurs nouveaux collaborateurs temporaires. En poste pour une durée déterminée, généralement amenés à travailler pour d’autres entreprises du même secteur à l’avenir, les stagiaires, auditeurs et doctorants doivent disposer d’un accès limité aux informations confidentielles de la société. La présence d’une clause de confidentialité dans leur contrat peut aider l’entreprise à se prémunir en cas d’abus et permet de mieux sécuriser ses données.

  • Fiabiliser ses locaux
De manière plus générale, il est impératif de sécuriser son lieu de travail afin d’éviter tout vol de documents ou d’ordinateurs contenant des données privées. Badges, digicodes, surveillance des personnes extérieures ayant accès au bâtiment : les points de vigilance sont nombreux.

> À lire aussi : Cambriolage : comment protéger et sécuriser ses bureaux ou ses locaux ?

Protéger ses données hors de l’entreprise

Les déplacements professionnels et le co-working peuvent mettre en danger la confidentialité de vos e-mails et de vos documents. Là encore, certains comportements permettent de sécuriser ses données.

  • Faire preuve de discrétion
Les conversations professionnelles entre collègues se poursuivent parfois lors d’un déjeuner ou au téléphone, dans la rue ou dans les transports. Si les espions industriels ne se trouvent pas à chaque coin de rue, par prudence, ne révélez aucune information confidentielle ou sensible dans un lieu public.

  • Attention aux bornes Wi-Fi
Les gares, les restaurants ou encore les bibliothèques disposent souvent d’un réseau Wi-Fi ouvert à tous les usagers. Attention donc à ne pas faire transiter ou à stocker des documents sur ces réseaux ouverts et facilement accessibles.

  • Rester vigilant lorsque l’on pratique le co-working
La mise à disposition d’un espace de travail partagé va souvent de pair avec l’accès à un ordinateur commun. Pour protéger vos données informatiques, certains logiciels vous permettent de crypter vos documents et vos dossiers sensibles afin d’être le seul à pouvoir y accéder. Enfin, lorsque vous accédez à vos comptes personnels, pensez à ne pas configurer votre navigateur pour qu’il mémorise vos mots de passe. Enfin, après chaque session de travail, pensez à déconnecter tous vos comptes ouverts.

> À lire aussi : Pourquoi un essor du coworking ?

Ces articles peuvent également vous intéresser

JLL vous propose les offres suivantes: