En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies sur votre ordinateur.
En savoir plus sur la gestion des cookies et sur la protection de la vie privée. Fermer .

Pratiquer une activité physique au travail : un phénomène made in USA

Travailler en position assise, une habitude obsolète ? C’est peut-être ce que diront la majorité des salariés dans quelques années. En cause, l’émergence d’un nouveau mode de travail qui consiste à allier travail au bureau et activité physique, par le biais d’un tapis roulant ou d’un vélo.
Zoom sur une nouvelle pratique qui pourrait révolutionner le quotidien des salariés.

Intégrer l’activité physique au travail : comment ça marche ?

Conjuguer une activité physique au travail de bureau est une tendance tout droit venue des États-Unis, et plus précisément de la Sillicon Valley, souvent précurseur en matière de modes de travail innovants.

Cette pratique d’un nouveau genre consiste dans la plupart des cas à marcher sur un tapis de course tout en vaquant à ses tâches quotidiennes sur son ordinateur ou en répondant au téléphone. En pratique, tous les outils de travail généralement disposés sur un bureau fixe (ordinateur portable, téléphone sans fil, pot à crayon, cahier de notes), sont installés sur une tablette dont la hauteur est ajustable en fonction du profil de la personne qui l’utilise.

Les deux modèles les plus connus le Threadmill Desk de Life Span et la Walkstation de Steelcase intègrent tous deux un dispositif permettant de relier le tapis de course à son smartphone et de suivre l’évolution de ses performances, en termes de kilomètres parcourus mais aussi de calories brûlées.

Avoir une activité physique au travail est aussi possible avec les bureaux nouvelle génération combinés à un vélo fixe placé sous le bureau. Les salariés peuvent ainsi pédaler à leur rythme pendant leur journée de travail. Le modèle Pedal Power, développé par deux entrepreneurs américains, Andy Welkin et Steeve Blood, va plus loin que la pratique sportive puisqu’il permet de produire de l’électricité. L’électricité produite permettrait de charger son ordinateur, son téléphone portable, mais aussi de faire fonctionner des petits appareils électriques ; une idée intéressante lorsque l’on sait que de plus en plus d’entreprises s’engagent dans des démarches écoresponsables alliant éco-gestes et recyclage au bureau.

D’où vient cette tendance ? Quelles en sont les avantages et les limites ?

Plusieurs études à travers le monde ont démontré que la sédentarité nuisait à la santé sur le long terme. Une activité physique au travail, pratiquée de manière régulière, pourrait donc être salutaire.

La position assise, un fléau ?

L’American Cancer Society a ainsi déterminé que travailler assis avait une influence néfaste sur la santé et contribuerait à réduire l’espérance de vie. Pour les femmes en particulier, rester assises au moins 6 heures par jour augmenterait de 37% le risque de mourir prématurément. Une étude du CCHST (Centre Canadien d'Hygiène et de Sécurité au Travail) a quant à elle permis de déterminer que le maintien des muscles du tronc, du cou et des épaules en position fixe comprime les vaisseaux sanguins, nuisant ainsi à la circulation sanguine. Au fil du temps, le corps tend à devenir plus vulnérable aux blessures. Cela est combiné à d’autres maux comme la dégradation de la forme physique, les problèmes de digestion et la diminution de la capacité cardiaque.

Avantages et inconvénients

L’exercice physique régulier au travail pourrait constituer une excellente manière de rester en bonne santé, d’éliminer des toxines et de prévenir la survenue de troubles musculo-squelettiques. Dans une autre mesure, cela permettrait également aux nombreux salariés qui ne trouvent pas le temps (ou le courage !) d’aller faire du sport en dehors des heures de bureaux de maintenir leur forme physique.

Côté inconvénients, certains salariés qui se sont pliés à l’exercice ont évoqué des difficultés à se concentrer et à réaliser leur travail de manière optimale.

Quel avenir pour l’activité physique au travail ?

L’activité physique au travail, que cela soit sur un vélo ou un tapis roulant, a encore du chemin à faire en France, où 95% des entreprises sont encore attachées à leurs postes de travail traditionnels.

Par ailleurs, si les bureaux « sportifs » sont de formidables outils de prévention santé au sein des entreprises, ils présentent pour l’instant un désavantage de taille : leur prix. Comptez en moyenne au moins 1 000 à 2 000 euros minimum pour chaque nouveau poste de travail. Intégrer l’activité physique au travail nécessite également de repenser les espaces de travail afin que les nouveaux types de bureaux puissent s’y fondre de manière harmonieuse.

Il ne faut enfin pas oublier l’aspect plus « psychologique » que représente un tel changement d’habitude de travail. Installer quelques postes en libre accès pour permettre aux salariés de s’essayer à ce nouveau mode de travail peut être intéressant pour recueillir leurs avis et impressions.

Un premier pas vers les bureaux de demain peut aussi passer par une étape intermédiaire, par exemple tester des bureaux et des sièges permettant de travailler en position « assis-debout ».
JLL France 40-42 rue La Boétie Paris 75008
Connexion
      
Contactez-nous
01 40 55 85 55
Our offers
Back To Navigation
0 True MyJLL-register
Vous n'avez pas encore créé compte MyJLL? Savez-vous qu'il vous permet de gérer facilement vos recherches et alertes emails: créez votre compte.

L'adresse email saisie correspond déjà à un compte MyJLL. Veuillez utiliser une autre adresse email.
Les mots de passe saisis ne sont pas identiques
Le prénom est obligatoire

Prénom

Le nom est obligatoire

Nom

L'email est obligatoire

Email

This field is required

Mot de passe

This field is required

Confirmez votre mot de passe

Le mot de passe doit comporter 8 caractères minimum, dont des majuscules et des minuscules