Palmarès des meilleures villes françaises pour créer son entreprise

Envie de devenir entrepreneur ? Pour cela, il est important de connaître l’endroit où vous souhaitez installer votre entreprise. Selon votre secteur d’activité et votre projet, chaque ville offre des atouts à ne pas négliger. Formations, infrastructures, écosystème… Focus sur ces villes où il fait bon d’entreprendre en 2016.

Métropoles françaises : où entreprendre en 2016 ?

Avec le nombre croissant de créations d’entreprises, les villes françaises se dynamisent et créent des environnements favorables à l’entreprenariat.

1. Lyon, leader des métropoles pour entreprendre

Considérée comme une métropole « business friendly », Lyon est en plein essor depuis quelques années et se classe au sommet des meilleures villes où créer son entreprise. Une étude de l’Insee en 2015 montre le dynamisme de la ville qui connaît une forte augmentation de son taux de création d’entreprises notamment dans le secteur de l’information et de la communication. On estime qu’environ 4 000 emplois sont créés chaque année.

Son environnement est propice aux entrepreneurs. La métropole propose en effet plusieurs quartiers d’affaires, dont celui de la Part-Dieu qui se modernise avec la construction de tours de bureaux et nouveaux logements. On compte également un nombre important d’incubateurs et d’espaces de coworking favorables à la rencontre et l‘intégration des entrepreneurs.

> À lire aussi : Lyon, ville la plus attractive de France, idéale pour implanter son entreprise ?

2. Lille, une ville reliée et accessible

Se situant à une heure de Paris en train et proche de Bruxelles et de Londres, Lille bénéfice d’un réseau d’infrastructures de qualité et accessibles (aéroports, réseau routier et liaisons ferrées). De plus, la gare Lille-Flandres se rénove et comptera bientôt de nouveaux quartiers d’affaires et de commerces.

3. Toulouse, une offre de formation riche au cœur de la ville rose

Capitale européenne de l’aéronautique et de l’espace, Toulouse offre un grand nombre des formations : 14 grandes écoles, dont la Toulouse School of Economics (TSE) qui se renforce dans le domaine de la big data notamment, ainsi que 4 universités proposant de nombreux cursus. Elle voit son nombre d’étudiants augmenter chaque année et s’impose en tête du classement des villes étudiantes pour l’année 2015-2016.

De plus, son pôle de compétitivité Aerospace Valley est aujourd’hui l’un des plus dynamiques de France et travaille en étroite collaboration avec les écoles d’ingénieurs et universités. Une place idéale où implanter son entreprise.

4. Bordeaux, un environnement favorable à la création d’entreprises

Métropole historique classée au patrimoine mondial de l’Unesco, la ville rayonne et se classe au 4e rang des villes françaises en termes d’écosystème. Son attractivité s’explique par son taux de création d’entreprises qui est l’un des plus hauts en France aujourd’hui et par la présence d’une variété de pépinières, incubateurs et technopoles encourageant l’entreprenariat.

5. Rennes, un centre d’affaires tourné vers le développement numérique

Rennes voit son centre-ville se développer notamment grâce à La Mabilais, bâtiment de 16 000 m2 regroupant l’écosystème numérique de la ville où se trouvent les équipes de la French Tech. Véritable incubateur numérique, il accueille des start-up innovantes et entreprises spécialisées dans les nouvelles technologies.

> À lire aussi : EuroRennes : le quartier de la gare se mue en quartier d’affaires

Classement des meilleures villes où entreprendre : quels critères ?

Le classement général s’est établi en fonction de 3 critères sélectionnés pour leur pertinence en termes d’attractivité pour les entrepreneurs :
  • L’éducation : concerne le nombre d’étudiants, de formations proposées à l’entreprenariat, le pourcentage de diplômés entrepreneurs, les incubateurs, grandes écoles et universités ainsi que le nombre d’entreprises créées par an au sein de ces incubateurs ;
  • Les infrastructures : prend en compte la durée du trajet de la ville jusqu’à Paris, les énergies renouvelables et les infrastructures de transports (ports, aéroports et autoroutes) ;
  • L’écosystème : relatif à l’environnement favorable à l’entrepreneuriat. Clusters, incubateurs (publics et privés), pôles de compétitivité, évolution de l’emploi, French Tech, taux de chômage, taux de création d’entreprises et sa progression.
Cette étude a été menée en se basant sur des sources officielles. Les données proviennent des sites gouvernementaux et consulaires (ministère de l’Écologie et du Développement durable, SNCF, APCE, Afnor etc.), de bases de données du site de l’Étudiant, de conférences auprès des grandes écoles et d’entretiens auprès des incubateurs français.

> À lire aussi : Coworking, immobilier d’entreprise traditionnel : atouts et inconvénients de chaque solution


JLL vous informe…
JLL vous accompagne dans l’achat ou la location d’un local d’activité commercial. Contactez notre équipe afin de lui présenter votre projet et d’être assisté(e) dans la recherche d’un bien adapté à vos besoins. Des annonces ciblées à la vente (ou à la location) à Paris.

Ces articles peuvent également vous intéresser

JLL vous propose les offres suivantes: