Le bureau nomade : l'avenir du poste de travail

À l’heure du « cloud computing », le poste de travail semble suivre la même évolution ; un travail décentralisé d’un point de vue géographique…

Le nomadisme des postes se généralise en France, notamment grâce aux NTIC, les Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication, même si notre pays a encore quelques lacunes face à ses voisins européens.

Quelles sont les formes de nomadisme rencontrées en entreprise? Quels sont les avantages des bureaux nomades ?

Qu’entend-on par « nomadisme » ?

Le nomadisme peut s’envisager au sein même de l’entreprise, ou à l’extérieur de celle-ci.

Dans l’entreprise

Le nomadisme peut prendre différentes formes au sein d’une structure et remet en question l’idée même d’un bureau attitré et d’un temps de travail prédéfini.

– Travailler hors de son poste de travail
De plus en plus de sociétés mettent à disposition des salariés, des espaces annexes plus ou moins formels (salle de réunion, salle de brainstorming, coin détente, cafétéria …) qui, au gré des besoins, se transforment en salles de travail.

– Des bureaux non attitrés
Les ordinateurs portables, les dossiers et les agendas virtuels n’obligent plus le salarié à disposer d’un bureau fixe.
Le concept du bureau nomade confère selon les besoins du salarié (travail en équipe sur un projet, concentration nécessaire …) une certaine mobilité.

– Un nomadisme virtuel
La dispersion géographique des salariés d’une entreprise (notamment des cadres) conduit celle-ci à utiliser de plus en plus fréquemment des moyens de communication virtuels (vidéoconférence, facetime …).

– Un nomadisme temporel
Certes, le temps de travail est légalement défini, mais le travail nomade autorise une gestion différente du planning et un aménagement des plages horaires traditionnelles ; intensification des jours travaillés pour se libérer du temps, flexibilité des horaires, planning concerté au cas par cas entre le manager et le collaborateur…

À l’extérieur de l’entreprise

Les postes nomades trouvent également leurs places hors entreprise.

– Un bureau nomade de par la fonction du salarié
Les postes qualifiés de mobiles (commerciaux, développeurs, acheteurs …) obligent le salarié à se déplacer, voir à travailler directement chez le client.

Cette mobilité accroit les « temps morts » (déplacement en train ou avion, attente d’un rendez-vous dans un café …) qui sont généralement optimisés par la salarié qui peut grâce aux nouvelles technologies, continuer à travailler.

– Le télétravail
Le télétravail pratiqué à titre exceptionnel « en débordement » du temps de travail effectué en entreprise (suivi de dossier, surcharge de travail…), ou le télétravail exercé de façon régulière (quotidienne ou hebdomadaire) chez soi ou en centre, contribue également à l’essor de nomadisme.

– Les horaires à la carte
De plus en plus fréquent, l’aménagement des horaires développe le nomadisme.
De nombreux employeurs instaurent des horaires à la carte afin de permettre au salarié d’allier au mieux ses obligations familiales et sa vie professionnelle.

Bureaux nomades : les avantages de cette nouvelle organisation

Cette évolution du poste de travail vers des bureaux nomades consent des avantages tant au salarié qu’à l’employeur.

Les avantages du nomadisme pour le salarié :
– une plus grande autonomie ;
– une souplesse et une liberté d’organisation ;
– une facilité de concentration et de réflexion accrue dans le cadre d’un télétravail effectué chez soi ;
– une amélioration de la qualité de vie ;
– une meilleure articulation entre vie privée et vie professionnelle ;
– un accès et un traitement de l’information en temps réel malgré la distance.

Les avantages du nomadisme pour l’entreprise sont notamment :
– une réactivité accrue du salarié ;
– une augmentation de la quantité de travail fourni ;
– une fidélisation des employés ;
– un bien être du salarié qui se répercute sur son travail ;
– une optimisation des déplacements ;
– une rationalisation des surfaces de bureaux nécessaires.

Le nomadisme est incontestablement l’avenir des postes de travail. Il passe cependant par un bouleversement des méthodes d’organisation, de structuration et de management.
Plus qu’un mode de fonctionnement au travail, c’est un état d’esprit.

Ces articles peuvent également vous intéresser

JLL vous propose les offres suivantes: