En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies sur votre ordinateur.
En savoir plus sur la gestion des cookies et sur la protection de la vie privée. Fermer .

La différence entre taux fixe et taux variable

Lorsqu’un achat immobilier est envisagé, la question du financement intervient très rapidement. Dans le cas d’un crédit souscrit auprès d’une banque, la différence entre taux fixe et taux variable peut fortement influer sur la durée et le coût total du crédit.
Qu’entend-on par taux fixe ? Quelle est la définition du taux variable ? Quelles sont les différences notoires entre ces deux taux ?
Lisez cet article pour tout connaître sur ces deux taux pratiqués par les banques, leurs avantages et leurs inconvénients.

Taux fixe : définition

Comme son nom l’indique, le taux fixe est un crédit dont le montant est fixé dès la signature du contrat, pour toute la durée de remboursement. Le taux fixe est basé sur l’Obligation assimilable au trésor sur 10 ans.

À qui s’adresse le taux fixe ?

Le taux fixe s’adresse aux emprunteurs qui souhaitent miser sur la sécurité. Avec le taux fixe, aucune surprise n’est possible, puisque tout est défini à l’avance.

Déclinaison du taux fixe

Bien qu’il soit convenu à l’avance dans un contrat, le taux fixe peut toutefois être à échéances progressives. Dans ce cas, le montant des intérêts ne varie pas, mais les mensualités deviennent de plus en plus élevées avec le temps, selon une progression définie dans le contrat.
Exemple : une augmentation de 3% tous les 5 ans

Il est également envisageable de moduler le montant des mensualités en fonction des revenus de l’emprunteur : on parle alors de taux fixe à échéances modulables.

Avantage du taux fixe

Le taux fixe permet d’avoir une idée précise du coût du crédit dès le début de l’emprunt, et durant toute sa durée. Il peut être renégocié et être racheté dans le cadre d’un rachat de crédit.

Inconvénients du taux fixe

Le taux fixe ne permet pas de bénéficier d’une éventuelle baisse des taux du marché. Par ailleurs, des pénalités de remboursement anticipé peuvent être appliquées : ces pénalités s’élèvent la plupart du temps à 3% du capital restant à rembourser, pour compenser le manque à gagner de la banque sur les intérêts non versés.

Bon à savoir : le remboursement anticipé n’est généralement accepté par les banques que si le versement correspond à un montant minimum (s’élevant souvent à 10% du montant restant à rembourser).

Qu’est-ce que le taux variable ?

Aussi appelé taux révisable, le taux variable est un taux d’emprunt qui évolue chaque année à date anniversaire du prêt. Il est révisé en fonction de l’indice Euribor, qui est le taux interbancaire de la zone euro.

Le taux variable est ouvert à tous.

Les différents types de taux variable

Plusieurs formules sont proposées lors de la souscription d’un emprunt à taux variable :
- Le taux capé : il s’agit d’un crédit dont le taux variable est plafonné à la hausse uniquement ou à la hausse et à la baisse. Quelle que soit l’évolution du marché, le crédit ne peut alors pas dépasser le pourcentage défini par le taux capé
- Le plafonnement de l’échéance : le montant du remboursement mensuel reste identique, mais la durée du prêt peut être allongée
- La limite de variation de taux ou la variation de taux minimale : le taux ne peut être recalculé que selon certains critères (pas plus de 1% d’augmentation par an, par exemple).

Avantages du taux variable

Le taux variable permet de bénéficier des fluctuations du marché, ce qui est intéressant en cas de baisse des taux. Ce taux évite également généralement d’être pénalisé en cas de remboursement anticipé.

Inconvénient du taux variable

Le caractère variable de ce taux empêche l’emprunteur de prévoir à l’avance le coût total de son crédit.

Comparatif entre taux fixe et taux variable

En résumé, le taux fixe est plus sécurisé qu’un taux variable, mais peut aussi se révéler moins avantageux financièrement. En effet, le taux fixe est également plus élevé au départ : on relève entre 1 et 2% de différence par rapport à un taux variable classique ou capé.

Par ailleurs, le taux variable peut être accordé plus facilement à des emprunteurs au profil plus risqué.

À noter : si une clause du contrat le permet, le taux variable peut être redéfini en taux fixe. Ce changement de type de taux est alors définitif.
JLL France 40-42 rue La Boétie Paris 75008
Connexion
      
Contactez-nous
01 40 55 85 55
Our offers
Back To Navigation
0 True MyJLL-register
Vous n'avez pas encore créé compte MyJLL? Savez-vous qu'il vous permet de gérer facilement vos recherches et alertes emails: créez votre compte.

L'adresse email saisie correspond déjà à un compte MyJLL. Veuillez utiliser une autre adresse email.
Les mots de passe saisis ne sont pas identiques
Le prénom est obligatoire

Prénom

Le nom est obligatoire

Nom

L'email est obligatoire

Email

This field is required

Mot de passe

This field is required

Confirmez votre mot de passe

Le mot de passe doit comporter 8 caractères minimum, dont des majuscules et des minuscules