Génération X, Y, baby-boomers : à chaque génération son bureau !

Baby-boomers, génération X, génération Y… Ces générations cohabitent régulièrement au bureau. Pourtant, leur manière d’appréhender le travail est différente et leurs attentes concernant leur espace professionnel aussi. Bureaux individuels, open space, espace de co-working : quelles sont les attentes de chacun ?
Chaque génération a ses attentes concernant son bureau et sa manière d’appréhender son travail. Si ces descriptions sont généralistes, elles dépeignent néanmoins une tendance propre aux travailleurs nés à la même période, ayant vécu les mêmes événements et manifestant les mêmes attentes.

Les Baby boomers et leur bureau



Une génération optimiste et ambitieuse

Nés au lendemain de la seconde Guerre Mondiale, les baby-boomers sont âgés de 45 à 65 ans et sont encore bien représentés dans le monde du travail. Le contexte d’explosion démographique et économique dans lequel ils ont grandi leur confère un certain optimisme, tandis que les conflits qui ont précédé leur naissance les rendent méfiants, voire défiants face à l’autorité et accentuent leur autonomie. Élevés dans l’idée que tout est possible si l’on s’en donne les moyens, les baby-boomers au bureau se démarquent par leur ambition et leur force de travail, quitte à sacrifier leur vie personnelle.

Des bureaux fermés pour mieux se concentrer

Les bureaux des baby-boomers traduisent leur ambition et leur autonomie. Cloisonnés, individuels, ils leur permettent de rester concentrés sur leur travail et d’être libre dans leurs tâches, sans avoir de comptes à rendre.

Autre caractéristique : leur espace de travail est statique et laisse peu de place au nomadisme. L’arrivée des nouvelles technologies les a néanmoins contraints à abandonner leurs espaces individuels pour des espaces plus collectifs… mais aussi trop bruyants selon une majorité d’entre eux.

La génération X au bureau

Une génération autonome et flexible

Les membres de la génération X ont vu le jour entre 1965 et 1980, dans un contexte de crises économique et pétrolière. Dans la sphère personnelle, les familles monoparentales ou recomposées se multiplient et, grâce à la condition de la femme en constante évolution, le père n’est plus le seul à travailler à temps plein. Par conséquent, la génération X au bureau se traduit par son scepticisme, son autonomie et son goût de la compétition. Dotée d’un grand pouvoir de flexibilité, elle multiplie les compétences et les postes à responsabilité pour se frayer une place, sur un marché du travail menacé par le chômage.

L’open space comme emblème

Véritable caméléon au bureau, la génération X est formée aux nouvelles techniques de communication et s’adapte à tous les cas de figure. Indépendants mais adeptes du travail en équipe, disponibles mais performants, ils apprécient les espaces de travail qui simplifient la communication, tout en leur permettant de s’isoler pour se concentrer. Plus mobiles que leurs aînés, ces salariés s’adaptent aux espaces ouverts et multifonctions. Des attentes qui ont donné naissance aux open-space, emblème de leur génération.

La génération Y au bureau

Une génération mobile et connectée

La génération Y ou « net generation » englobe les employés nés dans les années 80 et 90. Entourés par les nouvelles technologies dès leur plus jeune âge, ils maîtrisent parfaitement les outils de communication, dans un monde connecté et en mouvement constant. Pragmatiques, ouverts, ultra-mobiles, ils ont également un sens éthique très poussé et sont en recherche constante d’équité. Très exigeante, la génération Y au bureau est aussi très ambitieuse et recherche un emploi à la fois épanouissant, stimulant, valorisant et bien rémunéré. Généralement plus diplômés que leurs aînés, ils supportent parfois assez mal l’autorité et la hiérarchie, s’identifient assez peu à leur entreprise et lui sont par conséquent moins fidèles.

Des espaces de co-working pour échanger

Au bureau, la génération Y s’adapte parfaitement aux espaces ouverts et souffrent moins des nuisances visuelles et sonores qui les entourent.
Ultra-connecté, l’environnement de travail devient virtuel à travers l’intranet ou encore les visio-conférences. L’entreprise, plus qu’un espace de travail, devient alors un lieu de rencontre et d’échange, un «point de ralliement » pour tous les salariés qui travaillent de plus en plus à distance. Les espaces de co-working, nomades et multi-usages, s’adaptent particulièrement à leurs attentes.
La génération Y travaille de plus en plus depuis son domicile, et ramène un peu de son confort personnel dans l’entreprise. Les espaces lounge et les salles ludiques, dédiés à la détente et au cocooning, se multiplient et estompent les limites entre vie privée et vie professionnelle.

À lire aussi : Digital natives : l’entreprise boostée par la génération Y

Ces articles peuvent également vous intéresser

JLL vous propose les offres suivantes: