Le smart building : la nouvelle tendance de l’immobilier d’entreprise

Les années 80 nous avaient promis l’avènement de la domotique : la maison devait nous faciliter la vie et devenir tout automatique. Mais finalement, cette révolution n’a pas eu lieu. La tendance est aujourd’hui au smart building, ou bâtiment intelligent.

Qu’est-ce que le smart building ?

Le smart building repose sur deux éléments :
  • Les NTIC (nouvelles technologies de l’information et de la communication),
  • La prise de conscience environnementale qui nous incite à réduire notre impact sur l’environnement.

L’écoefficacité énergétique

Le bâtiment est un domaine très énergivore. Selon le ministère de l’Environnement, 42,5 % de la consommation énergétique française est dédiée au secteur du bâtiment.

Le Grenelle de l’environnement, la COP 21 sont autant de grands rendez-vous au cours desquels les institutions se sont engagées à réduire l’impact de l’Homme sur l’environnement.

Face à ce constat, le bâtiment a évolué : il devient communicant et à énergie positive. Grâce à l’intelligence embarquée, il est énergétiquement écoefficace. C’est le smart building.

Le smart building : un bâtiment en réseau

Pour ce faire, le smart building repose sur le principe de réseau, le smart grids.

L’énergie, l’éclairage, la climatisation, l’isolation… Tous ces éléments sont gérés par un même système qui permet d’allier confort, maîtrise de l’énergie et sécurité. Le smart grids peut connecter plusieurs bâtiments entre eux, pour plus d’efficacité.

Dans le même temps, le bâtiment est à même de produire tout ou partie de s        a consommation électrique grâce à des énergies renouvelables (photovoltaïques par exemple) et, dans le cas de bâtiments tertiaires, de la stocker pour la restituer au moment opportun > À lire aussi : Bureau vert : les éco-gestes pour un bureau plus écologique

Des exemples concrets de smart building appliqués à l’immobilier d’entreprise

La ville de Issy-les-Moulineaux dans les Hauts-de-Seine fait actuellement construire un quartier intelligent. Le principe du smart grids sera appliqué à tout un ensemble de bâtiments : 2 000 logements, 160 000 m2 de bureaux et des commerces sont concernés.

Le projet baptisé Issygrid doit permettre la production et l’optimisation de la consommation d’énergie à l’échelle d’un quartier. L’objectif à terme étant de réduire la consommation énergétique des habitants et des entreprises et d’améliorer l’équilibre du réseau en lissant les pointes de consommations.

Galeo et Sequana, deux bâtiments occupés par Bouygues Telecom ont servi de tests. Grâce à un système de production de froid pendant la nuit et de stockage, 500 kWh de climatisation ont été économisés sur une seule journée. Ce système devrait prochainement équiper d’autres bâtiments du quartier.

De même, l’énergie produite par les panneaux photovoltaïques installés dans le quartier sera stockée pour être restituée aux heures de pointes de consommation.

En immobilier d’entreprise, de nombreux projets intègrent ces préoccupations et le smart building devrait se généraliser dans les années à venir.

> À lire aussi : Quartier de la Défense, l’immobilier se réinvente pour les 20 ans à venir


JLL vous informe…
JLL vous accompagne dans l’achat ou la location d’un local d’activité commercial. Contactez notre équipe afin de lui présenter votre projet et d’être assisté(e) dans la recherche d’un bien adapté à vos besoins. Des annonces ciblées à la vente à Lyon et à Paris.

Ces articles peuvent également vous intéresser

JLL vous propose les offres suivantes: