Bureau du futur

Le m² technologique au service d’un immobilier durable, efficient et centré sur le bien-être

De quelle manière l’intelligence artificielle et les innovations associées façonnent-elles les bureaux du futur ? Chez JLL, le m² devient technologique pour offrir des espaces plus vertueux, performants et propices au confort et à la santé des utilisateurs. Arnaud Bouzinac, Growth Principal chez JLL Spark, nous en dit plus.

Le m² technologique, qu’est-ce que c’est ?

Le mètre carré technologique est un concept qui a été développé par JLL suite à un constat simple : les occupants vont vers « moins de bureaux mais de meilleurs bureaux ». Pour Arnaud Bouzinac, le m² technologique, c’est la solution pour optimiser les surfaces tout en augmentant la qualité de ceux-ci : « le mètre carré technologique, c'est vraiment une réponse au nouveau paradigme de l'immobilier pour favoriser le retour aux bureaux de qualité tout en optimisant les coûts immobiliers. » 

L’idée est de permettre aux entreprises de réduire leurs surfaces de bureau tout en augmentant la qualité de vie au travail des collaborateurs. Ces m² technologiques prennent aussi en compte un volet durable avec une ambition de réduction des émissions de carbone. Pour Arnaud Bouzinac, « le bureau du futur sera fortement équipé en technologie »C'est d'ailleurs ce que met en lumière la dernière étude mondiale "Global real estate technology 2023" de JLL, selon laquelle 91 % des entreprises sont prêtes à payer plus pour des espaces équipés de technologies avancées.


Comment se définit le bureau du futur ?

Le mètre carré technologique, ou bureau du futur, répond à deux problématiques principales : augmenter l’attractivité du bâtiment et réduire les coûts. 

L’optimisation de l’attractivité

Comment fournir des services aux occupants pour leur proposer une expérience plus attractive sur leur lieu de travail ? La technologie offre des réponses à ces besoins, par le biais des Tenant apps, par exemple. « Les Tenant apps permettent de consolider tous les services d'un bâtiment et de donner aux utilisateurs une télécommande qui leur permet de piloter les services internes et externes au bâtiment », précise Arnaud Bouzinac. 

Cela se traduit par la réservation des salles de réunion, mais aussi le Smart Access, qui permet d’utiliser un smartphone à la place d’un badge, ou encore la communication facilitée avec le gestionnaire du bâtiment en cas de problèmes liés à la maintenance. Le taux d’absentéisme est également réduit de 30 %, d’après une étude HqO.

Les Tenant apps offrent aussi l’accès à des services comme de la restauration, du loisir, du sport. Santé et bien-être sont aussi un enjeu majeur, ajoute Arnaud Bouzinac : « en plus du volet serviciel, la technologie permet aussi d'optimiser la santé et le bien-être sur le lieu de travail, avec par exemple l'optimisation de la qualité de l'air ». Selon une étude Harvard School of Public Health de 2015, un air de bonne qualité engendre une augmentation de 11 % de la productivité et jusqu’à 50 % de facultés cognitives en plus. 

L’efficience des bureaux

Les m² technologiques permettent aussi de réduire les coûts grâce à une meilleure compréhension de l'occupation. Les bureaux sont-ils surdimensionnés ou sous-dimensionnés ? Des technologies très puissantes permettent de prendre des mesures précises. Par exemple, les capteurs de présence qui, sans enfreindre le cadre RGPD, permettent de suivre en temps réel et à grande échelle l’occupation fine des bâtiments (salles de réunion, desks individuels, espaces publics). Les entreprises peuvent ainsi optimiser leurs espaces de travail tout en s'assurant d’avoir un cadre agréable pour les employés. 

La technologie permet aussi d’anticiper les pannes – on parle de maintenance prédictive – et d’optimiser la consommation électrique : « Là aussi, les technologies mesurent précisément ce qui se passe à un niveau granulaire assez fin, étage par étage. Ces outils sont capables de détecter, grâce à des capteurs installés sur les équipements existants, les appareils qui sont allumés inutilement. Cela permet de réduire la consommation énergétique liée aux mouvements d’air dans le bâtiment (CVC) de 50 à 60 %. »


Être bien accompagné pour choisir ses futurs bureaux

Pour les entreprises désireuses de digitaliser leurs bureaux, il est primordial d’être bien conseillé. JLL apporte son expertise et accompagne ses clients pour les aider à trouver les solutions adaptées à leurs besoins. 

Pour Arnaud Bouzinac, JLL se distingue de ses concurrents : « Nous sommes la seule structure parmi les grandes agences qui a vraiment une division technologique. Nous sommes des milliers de personnes à travers le monde à travailler dans ce domaine, et plus d'un milliard de dollars a été investi dans les technologies. Nous avons vraiment créé la boîte à outils idéale pour nos clients, et JLL Spark contribue à la constituer à travers ses investissements dans des start-up. Dans la technologie de l'immobilier, ce que nous proposons, c'est de dire à nos clients : on a fait le travail pour vous, on a regardé littéralement les dizaines de milliers de solutions ces dernières années en construisant cette boîte à outils technologique ». 

L’importance d’introduire la technologie dans les espaces de travail

Les bureaux du futur répondent à deux grandes problématiques : retrouver de l’attractivité auprès des salariés et répondre aux enjeux RSE. Le bureau doit aujourd’hui se transformer pour être plus attractif qu’il ne l’a été dans le passé. Cela passe par la qualité des locaux, l’offre de services, le bien-être au travail. 

Quant au volet durable, il est aujourd’hui prépondérant. Les entreprises ont en effet l’obligation légale de reporter leurs émissions carbones. « On sait que l'immobilier représente 40 % des émissions globales, donc pour toute entreprise avec un portefeuille suffisamment élargi, c'est un sujet important. Notre rôle est d’aider les occupants à prendre conscience du besoin urgent de traiter l'immobilier dans leur stratégie de durabilité et de réduction des émissions de CO2 », rappelle Arnaud Bouzinac. 

L'IA sera l'un des plus grands facteurs de changement pour l'industrie immobilière au cours de ces prochaines années. La tech devient en effet un levier indispensable permettant de faire des bureaux des lieux intelligents, connectés et communicants, en lien avec les grands enjeux et la stratégie d’une entreprise.

 

JLL vous accompagne…
Nos experts vous accompagnent pour définir vos besoins et vous proposer des espaces de travail adaptés pour vos collaborateurs.

 

Ces articles peuvent également vous intéresser

JLL vous propose les offres suivantes:

Nouveau
Ajouter aux Favoris
bureauxWORK AND SHARE DAUMESNIL43 RUE DE LA BRECHE AUX LOUPS75012 PARIS
Loyer annuel€ - Nous consulter
Surface305 m² divisibles dès 10 m²