Les entreprises où il fait bon vivre en 2013

L’institut privé Great Place to Work a publié pour la 11ème année consécutive son classement des meilleures entreprises françaises où il fait bon travailler. Partagées en deux catégories, celles de plus de 500 salariés et celles de moins de 500 salariés, l’étude met à l’honneur les grands groupes américains mais aussi des start-ups françaises. Quelles sont les entreprises lauréates ? Quelle est la méthode de classement utilisée ?

Les entreprises de plus de 500 employés où il fait bon travailler

Dans cette catégorie, le palmarès présente essentiellement des groupes américains. En effet, le groupe Microsoft prend la tête du classement pour la deuxième fois depuis 2002, suivie de Pepsi Co et de Mars France, qui conserve ainsi sa troisième place depuis 2012.

Les clés du succès de Microsoft ?

C’est assurément une bonne politique sociale à travers laquelle tout est fait pour que les salariés puissent concilier au mieux vie professionnelle et vie privée. De plus, les congés solidaires sont encouragés afin que les salariés travaillent sur des projets associatifs.

Qu’en est-il des entreprises françaises

Parmi les meilleurs employeurs, notons l’arrivée dans le classement de la société Parrot en 13ème position, connue pour son drone utilisé par les amateurs de jeux vidéo. Décathlon et Leroy Merlin, fidèles du classement depuis 2002, arrivent respectivement en 5ème et 6ème position.

Le top 10 des entreprises où il fait bon travailler

1. Microsoft France (logiciel)
2. Pepsi Co France (distribution alimentaire)
3. Mars France (PetCare and Food, Chocolate, Information Services)
4. Davidson Consulting (société française de conseil)
5. Décathlon France (distribution articles sportifs)
6. Leroy Merlin France (distribution articles bricolage)
7. EMC (spécialiste de l'archivage de données informatiques)
8. Cisco (leader mondial des réseaux télécom)
9. American Express Carte (service bancaire)
10. Valrhona (chocolatier)

Les entreprises de moins de 500 employés où il fait bon travailler

Les entreprises de moins de 500 salariés se montrent particulièrement dynamiques puisque 14 sociétés se retrouvent dans le classement pour la première fois.

Des atouts indéniables

La tête de classement est occupée par NetApp France, société spécialisée dans la gestion de données, suivie d’Octo Technology, cabinet de conseil en informatique. L’atout managérial de cette dernière est la mise en place d’un « OctoDay » : une journée dédiée aux salariés qui sont libres d’organiser un événement ou de réinvestir les locaux selon leurs envies. La troisième place est occupée par la société de conseils en investissement Accuracy, notamment grâce à son 'Accuracy School' qui facilite l'insertion des nouvelles recrues.

Les outsiders

De plus en plus d’entreprises du Web font leur apparition : LeBonCoin.fr, le célèbre site de petites annonces en ligne en 9ème position et Sarenza, spécialisée dans la vente de chaussures en ligne, en 29ème position.

Le top 10 des entreprises de moins de 500 salariés

1. NetApp France (solutions de stockage et gestion de données)
2. OCTO Technology (cabinet de conseil en système d'information)
3. Accuracy (conseil en investissement)
4. Coca-Cola Services France (agro-alimentaire)
5. Meritis (Conseil en système d'information spécialisée en finance de marché)
6. W.L. Gore&Associés (fabricant du Goretex)
7. EXTIA (conseil en ingénierie)
8. PASàPAS (experts des applications SAP)
9. Leboncoin.fr (site internet)
10. BIO3G (agronomie)

La méthode de classement Great Place to Work

Cette méthode de classement est établie à partir de deux enquêtes : la première est adressée aux salariés et permet de déterminer l’indice de confiance de l’employeur. Le second questionnaire évalue la qualité de la culture d’entreprise et de ses pratiques RH. 158 entreprises ont pris part à la démarche, déboursant entre 3900 et 12000 euros selon le package commandé. Seules 49 ont été récompensées. L’acquisition de ce label est un précieux sésame tant pour fidéliser les salariés que pour attirer de nouvelles recrues.

Pourquoi un tel engouement autour de ce classement ?

Les entreprises sont de plus en plus concernées par le bien-être de leurs salariés.
En effet, les managers sont nombreux à réaliser que la performance sociale influe sur la performance économique. Ils souhaitent ainsi mettre l’accent sur le confort de vie en entreprise.
Ce classement est l’opportunité pour toute entreprise de se poser la question de leur propre politique managériale. Et signe que les entreprises américaines n’ont pas le monopole de l’innovation managériale, près de 50% des entreprises sondées par l’institut sont françaises.

Ces articles peuvent également vous intéresser

JLL vous propose les offres suivantes: