Température idéale au bureau : ce qu’il faut savoir

Chaque individu ayant un ressenti différent, il est difficile de déterminer une température idéale. Cependant, pour le confort des salariés certaines règles doivent être respectées.
La loi définit-elle la température idéale d’un bureau ? Quels sont les impacts de la température sur notre travail ?

Que dit la loi en matière de température des locaux ?

Le Code du Travail ne donne aucune indication en ce qui concerne la température idéale d’un bureau.
Il impose cependant à tout employeur de respecter certaines dispositions afin d’assurer le confort de ses salariés et de les protéger des risques liés au froid ou aux fortes chaleurs.

Les obligations de l’employeur

L’employeur à l’obligation de tout mettre en œuvre pour assurer la sécurité et la bonne santé de ses salariés. Selon le Code du travail, il doit notamment prendre en compte les conditions de température lors de l’évaluation des risques de l’activité.

Concernant l’aménagement des locaux, l’employeur est tenu de veiller à ce que les équipements et les caractéristiques des locaux permettent « d’adapter la température à l’organisme humain pendant le temps de travail, compte tenu des méthodes de travail et des contraintes physiques supportées par les travailleurs, sans préjudice des dispositions du Code de la construction et de l’habitation relatives aux caractéristiques thermiques des bâtiments autres que d’habitation » (articles R. 4213-7 et R 4213-9 du Code du travail).

Il impose ainsi à l’employeur de chauffer les locaux de travail fermés pendant les saisons froides de manière à maintenir une « température convenable», et a contrario d’abaisser la température en cas de chaleur excessive.

Température des bureaux : les impacts sur notre travail

La « température de confort » est évidemment très subjective et dépend tant du ressenti que de l’activité du salarié. Cependant, des études et des observations sur le terrain ont permis d’apprécier la température idéale d’un bureau.

Si l’activité physique du salarié est limitée, cette température se situe entre 19°et 24°C. C’est une température neutre qui ne demande pas une adaptation particulière du corps humain.

De manière plus précise, la température de confort se situe :
- autour de 19° si l’activité du salarié nécessite des déplacements au sein même de l’entreprise ;
- autour de 23-24° si le salarié exerce uniquement un travail mental n’occasionnant aucun déplacement.

Existe-il une température idéale pour mieux travailler ?

Des expérimentations et des études scientifiques ont été réalisées afin de déterminer s’il existe une température idéale propice au travail mental.

L’US Army a notamment réalisé une expérience sur ses contrôleurs aériens.
En mesurant la température de la pièce dans laquelle ils travaillaient, les conclusions suivantes ont été émises :
- la température idéale pour effectuer un travail mental est comprise entre 22° et 26° ;
- les plus grosses erreurs sont commises si la température dépasse 32° ;
- les jeunes salariés sont davantage sensibles aux excès thermiques tandis que les employés plus expérimentés résistent mieux à la chaleur ou au froid.

Pour être efficace et travailler de manière optimale, il est donc préférable de se trouver dans un environnement tempéré.

Ces articles peuvent également vous intéresser

JLL vous propose les offres suivantes: