Métropole du Grand Paris : où en est-on ?

Le projet de la métropole du Grand Paris vise à faire de la capitale et de son agglomération l’une des plus importantes métropoles mondiales ; une « ville-monde » devant occuper une place stratégique tant dans les interactions internationales que dans l’économie. Où en est la création de la métropole du Grand Paris aujourd’hui ?
Après plusieurs débats animés, la création de la métropole du Grand Paris serait toujours prévue pour le 1er janvier 2016 et ne sera pas repoussée à l’année suivante. Une décision qui marque en partie la volonté du premier ministre de ne pas céder aux pressions de certains acteurs concernés par le projet, notamment la droite sénatoriale.

Cependant, malgré le maintien de cette date, la nouvelle entité n’exercera pas immédiatement l’ensemble de ses compétences. Elle s’acquittera dans un premier temps du développement économique et de la protection de l’air et de l’environnement. La métropole du Grand Paris pourra donc travailler à l’élaboration d’un plan climat air-énergie territorial et à la mise en cohérence des réseaux de distribution de gaz, d’électricité, de chaleur et de froid. À partir du 1er janvier 2017, elle s’attèlera en plus aux problématiques liées à l’aménagement de l’espace métropolitain (schéma de cohérence territoriale, Scot, notamment) et à la politique locale de l’habitat (plan métropolitain de l’habitat et de l’hébergement (PMHH)).

Le report d’une partie des compétences permettra aussi à la métropole du Grand Paris de se pencher sur les problématiques financières. Elle fonctionnera jusqu’en 2021 comme une caisse de réversion, prélevant le produit de la CVAE (contribution sur la valeur ajoutée des entreprises) et le « reversant » par la suite aux communes concernées. Elle devrait par la suite être dotée d’un fond d’investissement dont les sources de financement n’ont pas été déterminées pour l’heure.

Pour ce qui est de l’étendue du territoire, la métropole comptera 123 communes lors de sa création en 2016 et englobera Paris, le Val de Marne, la Seine Saint-Denis et les Hauts de Seine, pour un total d’environ 6,6 millions d’habitants. Elle sera divisée en plusieurs territoires, appelés Établissements publics territoriaux (ETP). Un conseil métropolitain composé de 210 élus désignés devrait également voir le jour au 1er janvier 2016. Par la suite, ces derniers seront élus au suffrage universel.

> À lire aussi : Le projet du Grand Paris : décryptage

Ces articles peuvent également vous intéresser

JLL vous propose les offres suivantes: