La mauvaise hygiène au bureau coûte cher aux entreprises

La mauvaise hygiène au bureau est un véritable fléau en France et aurait coûté 14,5 milliards d’euros en 2013, soit 900 euros par employé. L’étude qui émane de Rentokil Initial, leader mondial dans les services d’hygiène, et du Center for Economics and Business Research, place la France comme l’un des pays développés les plus touchés.

Le coût de la mauvaise hygiène en entreprise s’explique par le fait que les employés perdent du temps, et donc de la productivité, en nettoyant leur espace de travail. On estime en effet qu’un salarié passe 2,3 jours par an au total à chercher des toilettes propres, soit l’équivalent de 10,1 milliards d’euros de perte.

La mauvaise hygiène au bureau est également à l’origine d’un jour de congé maladie par an et par employé en moyenne. Si les entreprises peuvent changer la donne en attachant une plus grande importance à l’hygiène, les salariés peuvent aussi s’impliquer davantage pour faire baisser les chiffres. 49% d’entre eux admettent ne pas se laver les mains en sortant des toilettes, un « oubli » favorable à la propagation des bactéries. Pourtant, 59% des employés pensent qu’une meilleure hygiène des sanitaires améliorerait leur confort dans leur environnement de travail.

L’immobilier et la santé, avec des pertes de 3,1 et 2,4 milliards par an sont parmi les secteurs les plus touchés par la mauvaise hygiène au bureau. Ils sont suivis par l’éducation et la banque. L’audiovisuel, les télécoms et les technologies font figure de bons élèves, avec des chiffres moindres.

Au total, le coût de cette mauvaise hygiène au bureau représente 18% des salaires du secteur public. Des chiffres qui peuvent paraître colossaux mais qui prennent leur sens lorsqu’ils sont mis en relation avec les congés pour maladie liés aux problèmes d’hygiène et au facteur de contamination au travail.

Ces articles peuvent également vous intéresser

JLL vous propose les offres suivantes: