La dégradation de la qualité de vie au travail

À l’occasion de la semaine pour la qualité de vie au travail, l’Agence National pour l’Amélioration des Conditions de Travail (ANACT) a publié une étude réalisée par TNS Sofres.

Cette dernière met en lumière le fait que 70 % des salariés français estiment que la qualité de vie au bureau s’est dégradée ces dernières années. Le sondage montre également que seuls 6 % des salariés jugent que leur qualité de vie s’est améliorée alors que 26 % estiment qu’elle est restée globalement stable.

Plusieurs facteurs peuvent expliquer ce phénomène : la diminution des moyens, du temps et de la reconnaissance financière sont les éléments qui ressortent le plus. Par ailleurs, à la question de savoir quel terme représentait le mieux la notion de qualité de vie au travail, « respect » arrive en tête, suivi par « reconnaissance » et « épanouissement ».

Une bonne qualité de vie au travail est importante pour les salariés puisqu’une grande majorité estime qu’elle influe sur le travail mais aussi sur l’entreprise :
• 96 % estiment qu’une bonne qualité de vie au travail impacte sur l’engagement du salarié ;
• 96 % sur la qualité du travail réalisé ;
• 94 % sur la santé des salariés ;
• 91 % sur la productivité.

Les solutions pour améliorer la perception négative de l’évolution de la qualité de vie au travail ? Le changement semble être la clé, ainsi que d’avantage d’écoute et de dialogue. Les salariés attendent aussi plus de reconnaissance de leur travail et plus de respect.

Ces articles peuvent également vous intéresser

JLL vous propose les offres suivantes: