Stress au travail : les cadres sont aussi concernés

Dans le cadre d’une enquête portant sur le stress au travail, Cadremploi.fr a interrogé 3061 cadres entre le 30 octobre et le 4 novembre 2013.
Quelles sont les causes de stress chez les cadres et quelles sont les conséquences sur leur vie personnelle et professionnelle ? Il y a-t-il des solutions pour mieux résister au stress au travail ?
  • Les sources de stress chez les cadres
Les causes de stress sont très diverses pour les cadres mais la plus importante concerne surtout le mauvais contexte économique dans lequel ils évoluent (à hauteur de 42%). Sont ensuite évoquées la mauvaise santé de leur entreprise, (29%) et la crise traversée par leur secteur d’activité (29%).

L’ambiance régnant au sein de l’entreprise est une autre source de stress pour les cadres. 75% d’entre eux estiment que l’ambiance au travail s’est détériorée et 64% disent souffrir de stress au quotidien. Parmi les qualificatifs les plus couramment évoqués concernant l’ambiance au travail, les termes « morose », « froide » et « tendue » figurent en tête de liste.

  • Les conséquences du stress chez les cadres
Le stress ressenti par les cadres peut se matérialiser de différentes manières. Nombreux sont ceux qui évoquent une détérioration des rapports avec leurs collaborateurs et notamment leur manager, la direction et les collègues.

57% évoquent également une surcharge de travail entraînant un rallongement de leurs journées de travail mais aussi un débordement de leur activité professionnelle sur leurs week-ends.

Le stress chez les cadres aurait enfin des répercussions sur la santé de ces derniers. Les personnes interrogées ont évoqué des insomnies, des crises d’angoisse mais aussi des troubles de l’humeur à des degrés divers.

  • Comment les cadres entendent-ils lutter contre le stress ?
Au cours de l’enquête, les cadres interrogés ont évoqué différentes manières de lutter contre le stress ressenti au travail.

Une majorité de cadres atténuent leur stress grâce à la présence de leurs proches (47%) ou la pratique d’un sport (41%). D’autres font appel aux services d’un professionnel psychothérapeute (moins de 25%) ou augmentent sensiblement leur consommation d’alcool et/ou de tabac (plus de 25%).

Certains évoquent enfin des solutions plus radicales comme le fait de chercher un emploi dans une autre entreprise (81%) ou se reconvertir dans une autre branche professionnelle (36%).

Ces articles peuvent également vous intéresser

JLL vous propose les offres suivantes: