Moral des chefs d’entreprise : où en est-on ?

Une récente étude réalisée par Young Presidents’ Organization a permis de dresser un état des lieux du moral des chefs d’entreprise en Europe et dans le monde. Focus sur leur point de vue …
  • Le climat général …
Dans le cadre de sa nouvelle étude trimestrielle, Young Presidents’ Organisation a interrogé 2 975 chefs d’entreprise à travers le monde, parmi lesquels 319 chefs d’entreprises œuvrant dans un pays de l’Union Européenne.

Si l’on en croit les résultats du sondage de Young Presidents’ Organization, le moral des chefs d’entreprise européens se serait nettement amélioré et aurait atteint son niveau le plus haut depuis 2009, année marquée par la récession. L’indice de confiance YPO Global Pulse s’élevait ainsi à 62,5 % au mois de juillet 2014, tandis qu’il se chiffrait à 51,4 % en avril 2013 ; une belle progression lorsque l’on sait que la région euro était la plus pessimiste à échelle mondiale.

Cette évolution positive serait en partie due à la mise en place de certains dispositifs d’aide par la banque centrale européenne, notamment la baisse continue des taux d’intérêt pratiqués par cette dernière. Selon Anastasios Economou, directeur général d’iGroup, ce changement tient par ailleurs au fait que les entreprises soient à la recherche de nouvelles opportunités.
  • Les disparités …
Il apparaît que les chefs d’entreprise de pays situés en bordure de la zone euro et ayant été touchés par des crises financières d’envergure, sont plus optimistes que les autres. Ils affichent un indice de confiance de 62,3 en moyenne contre 57,4 en zone centrale, soit la moyenne la plus élevée depuis 5 ans.

Les différences sont également notables selon la taille des entreprises. 70 % des chefs d’entreprise employant moins de 100 salariés prévoient une augmentation de 10 % de leur chiffre d’affaires dans l’année à venir. Les moyennes et les grandes entreprises n’ont quant à elles, été que 61 et 58 % à aller dans ce sens. Même son de cloche pour la politique d’embauche. Quand les petites entreprises sont 38 % à indiquer qu’elles embaucheront davantage, seuls 26 % des moyennes entreprises et 25 % des grandes comptent s’engager dans la même voie.

Si le moral des chefs d’entreprise est au plus haut, qu’en est-il de celui des salariés ? : « Point sur le bien-être, la qualité de vie au travail et la motivation des salariés européens » …

Ces articles peuvent également vous intéresser

JLL vous propose les offres suivantes: