Conditions de travail : où en est-on ?

Les conditions de travail en France ont une grande importance pour le bien-être des salariés. Meilleures elles sont, plus la satisfaction des salariés est importante et les pousse à être plus impliqués dans leurs tâches quotidiennes.
La satisfaction des salariés français par rapport à leurs conditions de travail reflète un ressenti relativement négatif.  Quels sont les facteurs ayant une influence sur leur perception ?
Le 24 avril  2014, La Commission Européenne a publié un Eurobaromètre permettant d’avoir une vue d’ensemble sur le rapport qu’entretiennent les salariés européens avec leurs conditions de travail. 26 571 salariés ont au total été interrogés parmi les 28 pays membres de l’Union Européenne, dont 1005 en France.

En termes de conditions de travail, 58% des salariés français estiment que celles-ci sont satisfaisantes contre une moyenne de 53% dans l’ensemble des pays membres. Le ressenti relatif aux horaires de travail est également positif puisque 83% salariés se déclarent satisfaits de leur temps de travail et 76% ont un équilibre vie professionnelle/vie privée qui leur convient.
Cependant, malgré cette satisfaction globale revendiquée, ils considèrent tout de même que leurs conditions de travail se sont détériorées au cours des cinq dernières années, ceci à hauteur de 62% contre 57% en moyenne dans les autres pays européens. Seuls 9% des interrogés ont noté une nette amélioration et 27% pensent qu’elles n’ont pas changées.

Lorsqu’on en vient à la santé et la sécurité au travail, les chiffres sont également en demi-teinte. Sans surprise, le stress caracole en tête des facteurs de risques au travail évoqués par les salariés français. Ces derniers sont relativement en accord avec leurs voisins européens puisqu’ils sont 52% à l’avoir mentionné contre 51% en moyenne dans les pays membres. Les mouvements répétitifs et les positions fatigantes arrivent en seconde place avec 40% en France alors que la moyenne européenne ne s’élève qu’à 28%. Cela pourrait révéler un retard de mise en place de mesures visant à améliorer les conditions de travail ou un manque de sensibilisation aux risques inhérents à l’activité professionnelle des salariés. En effet, 61% des salariés français indiquent avoir été informés concernant la sécurité et la santé au bureau alors que la moyenne européenne est de 77%.

Ces articles peuvent également vous intéresser

JLL vous propose les offres suivantes: