Mixité hommes-femmes au travail : une année porteuse d’espoir

La mixité entre hommes et femmes est un thème aussi fondamental que délicat à évoquer dans le monde du travail. Malgré des années d’actions et d’initiatives, les inégalités persistent et certains corps de métiers restent étiquetés « masculins » ou « féminins ».
La mixité hommes-femmes serait-elle encore une utopie en 2014 ? Alors que le gouvernement a fixé la mixité des métiers comme priorité cette année, près de la moitié des femmes se concentre à l’heure actuelle sur une dizaine de métiers. La profession d’infirmière, par exemple, regroupe 87,7% de femmes tandis que les postes d’aide à domicile et d’assistante maternelle sont occupés par des femmes à 97,7%. Les hommes souffrent moins de cette « concentration » professionnelle, puisque les dix métiers les plus masculins n’emploient que 31% d’entre eux.

Si l’on considère le fait que les inégalités au travail persistent entre hommes et femmes, en matière de rémunération ou de perspectives d’évolution, la mixité semble assez compromise.
Pour lutter contre ces disparités, le gouvernement a présenté en janvier 2014 ses moyens d’action pour faire en sorte qu’en 2025, un tiers des métiers soient réellement mixte. Une bonne résolution qui passe dans un premier temps par l’augmentation du taux d’emploi des femmes. La seconde priorité consiste à lisser le nombre d’hommes et de femmes dans chaque profession, à l’heure ou moins d’un métier sur huit peut être considéré comme mixte.
Dix secteurs clés, des métiers de la petite enfance à la sécurité civile, en passant par l’énergie ou le développement durable, ont été choisis pour accueillir des « plans d’actions mixité hommes-femmes » et faire progresser de manière durable les mœurs et la place réservée aux femmes dans la société.

Ces articles peuvent également vous intéresser

JLL vous propose les offres suivantes:

Nouveau
Ajouter aux Favoris
bureauxLE MOON6 QUAI TILSITT69002 LYON
Loyer annuel€ - Nous consulter
Surface100 m²