Quelles sont les idées reçues sur le télétravail ?

Si le travail à distance concerne aujourd’hui un quart des salariés*, cette pratique va prendre encore plus d’ampleur d’ici les 10 prochaines années. 42% des actifs français déclarent qu’en 2030 ils seront tous nomades et que ce sera la fin du bureau comme lieu de travail principal d’après l’étude JLL, Travail liquide, augmenté, disrupté[1]. Pourtant, les idées reçues sur le télétravail perdurent. Quelles sont-elles ?

  • La productivité baisse 

Travailler en dehors des locaux de son entreprise ne veut pas forcément dire que les collaborateurs ne sont pas efficaces dans leurs missions. Au contraire : dans certaines situations, le travail à distance évite d’être sans cesse interrompu par ses collègues pour une demande particulière. Le home-office devient une occasion d’avancer sur son travail personnel et de réaliser des tâches qui demandent de la concentration. Le bureau, lui, devient un lieu de travail collaboratif, d’échanges et de partage pour 58% des actifs français[1].

> À lire aussi : Télétravailleurs : les clés de la réussite pour travailler à distance

  • La communication entre collaborateurs est altérée 

Aujourd’hui, de nombreux outils de communication existent pour pouvoir télétravailler. Pour que la communication soit toujours efficace entre les collaborateurs, il est important de définir quel canal doit être utilisé et dans quel cas. Par exemple, pour une urgence, le téléphone semble plus approprié que l’e-mail qui peut être traité un peu plus tard si la personne que l’on souhaite joindre est occupée avec un client par exemple.

> À lire aussi : Les outils technologiques au service du télétravail

  • Le télétravail, ce n’est pas que le travail à domicile 

Non, le télétravail ne concerne pas uniquement les salariés qui travaillent depuis chez eux. Les commerciaux qui sont souvent en déplacement, les collaborateurs qui ont un rendez-vous avec un client à plusieurs centaines de kilomètres du siège de l’entreprise… Ces personnes font du télétravail puisqu’elles exercent en dehors de leur bureau, à bord d’un train ou dans un espace de coworking. Pour 58% des actifs français, le télétravail permet à chacun de définir le mode et le lieu de travail qui lui convient le mieux[1].

  • La sécurité des données de l’entreprise est compromise 

L’une des idées reçues sur le télétravail concerne la sécurité des données. Certaines personnes pensent en effet qu’un ordinateur peut plus facilement être piraté quand il n’est pas utilisé dans le réseau de l’entreprise. Pourtant, la technologie a évolué aujourd’hui. De ce fait, chaque responsable du parc informatique d’une entreprise peut mettre en place des solutions fiables pour garantie la sécurité des données. C’est à lui également d’éduquer les collaborateurs de la société quant à l’utilisation d’un cloud ou d’une identification à deux facteurs pour accéder à des documents sensibles par exemple

Pour finir, le travail à distance dresse généralement une barrière invisible entre ceux qui sont dans les locaux et ceux qui exercent en télétravail. Le travail des managers est alors important dans cette situation. Ils doivent en effet réussir à entretenir constamment un dialogue avec les personnes à distance.

> À lire aussi : Nomadisme ou télétravail : comment manager son équipe à distance ?


 

* CP de l’enquête réalisée pour Malakoff Médéric par l’Ifop en novembre 2017 : http://www.malakoffmederic.com/groupe/blobs/medias/s/326248d416e036a5/2018-01-23-CP_Malakoff-Mederic-Etude-Teletravail.pdf

[1] Etude JLL, Travail Liquide, augmenté, disrupté, 2017. Enquête en ligne conduite avec le CSA auprès de 1009 actif français.

 

Jll vous accompagne dans l’achat ou la location de vos bureaux, locaux d’activité, entrepôts, commerce partout en France.

Contactez notre équipe afin de lui présenter votre projet et d’être assisté(e) dans la recherche d’un bien adapté à vos besoins.

Découvrez nos annonces ciblées à la vente à Lyon et à Paris. Mais également celles disponibles à la location à Lyon et à Paris.

 

 

 

Ces articles peuvent également vous intéresser